Wentworth Monk et le testament de l’ermite

Plus de cent ans après la mort de Toussaint Cartier, paraît dans La revue canadienne de Montréal, en 1868, « L’ermite de l’île Saint-Barnabé. Anecdote du siècle dernier ». Ce texte de quelque 1 500 mots est signé par un certain Wentworth Monk.

            L’identité même de l’auteur est incertaine. Il pourrait s’agir tant de Samuel Wentworth Monk, juge de la Cour du banc de la Reine à Montréal, décédé trois ans plus tôt en 1865, que de Henry Wentworth Monk,…