100 solutions actuelles et réalisables pour réduire notre pollution atmosphérique

La lettre D majuscule sur fond blanc.  Dans la lettre en bleu, on y voir des nuages blancs.100 solutions, dont 80 applicables maintenant, pour réduire massivement notre pollution atmosphérique à travers le monde 

Le projet Drawdown (qui réfère à décroître notre pollution) compile ces solutions en ordre d’impact sur la pollution atmosphérique, mais aussi en terme de coûts.  Chaque solution est jugée viable et réalisable par une coalition de plus de 200 chercheur.euses, professeur.es, etc. Les données proviennent souvent des expertises et recherches onusiennes.  Cet ouvrage, sorti en 2017 en fait, a une excellente réputation. 

Résumé : le plus massif est le remplacement de nos systèmes actuels de réfrigération (HFC).  Ensuite, le gaspillage alimentaire —qui est une catastrophe de base— et les méthodes de production alimentaire.  Cette recherche considère aussi qu’améliorer la situation des gens dans les pays moins nantis, surtout les filles/femmes, aurait des impacts majeurs sur les ressources.  La gestion des forêts et évidemment les énergies moins polluantes sont aussi parmi les vingt premiers facteurs.  Il est intéressant de remarquer que ce tableau ne place pas les énergies parmi les seuls principaux facteurs.   

La suggestion du média : concrètement, combattre le gaspillage alimentaire et le gaspillage tout court (ex.: suremballage) est une excellente manière de contribuer et surtout très pertinent en général ! 

Voir aussi : Un tiers de la nourriture est gaspillée : 
assez pour nourrir par quatre fois l’ensemble des personnes affamées