Extinction Rebellion n’est pas près de disparaître.

Extinction Rebellion Québec a célébré le premier anniversaire du sixième rapport du GIEC à Montréal. Une fête publique ouverte à tous a été organisée pour célébrer les avancées de la mobilisation citoyenne faite au cours de la dernière année. En même temps, des gens ont choisi d’occuper l’intersection des boulevards René-Lévesque et Robert-Bourassa jusqu’à leur arrestation. L’objectif étant de pousser les gouvernements à dire la vérité sur la crise écologique et à prendre des décisions qui sont cohérentes avec les données scientifiques en ce qui concerne l’urgence climatique.

« Quand nous voyons les inondations printanières toujours plus intenses ou l’érosion des sols en Gaspésie et à Tuktoyaktuk, ça devient évident, c’est plus que des chiffres sortis d’un rapport. Nous vivons déjà le bouleversement climatique, » explique Elza Kephart, une rebelle d’Extinction Rebellion Québec. « En occupant la rue, nous agissons de manière cohérente avec les faits. Nous le faisons pour notre conscience. Nous ne pouvons pas collaborer avec un gouvernement qui condamne nos enfants à vivre dans un monde ravagé par le bouleversement climatique », ajoute-t-elle. Ils sont appuyés par d’autres citoyens venus célébrer et les encourager. « Les données sont sans équivoque, seules des actions collectives de masse peuvent sauver les milliers de millions de vies qui sont menacées par les changements climatiques », précise François Léger Boyer.

« Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’ampleur de la crise et nous ne restons pas les bras croisés. Le 27 septembre nous l’a prouvé. En un an, le mouvement écologiste a pris en force, » s’enthousiasme François Boyer. L’ambiance sur les lieux est festive et ludique malgré le message sombre que portent les pancartes. « Il est temps d’être honnête et pragmatique. Nous avons cinq ans pour agir. C’est court, mais nous ne lâcherons pas. Peu importe qui prendra la tête du Canada, Extinction Rebellion sera là après le 21 octobre pour exiger de la cohérence dans les décisions gouvernementales », conclut Kephart. 

Source : Extinction Rebellion Québec

Cet article Extinction Rebellion n’est pas près de disparaître. est apparu en premier sur 99%Média.